JPEG - 66.1 ko
spip_tete

Cannes 2015

Quinzaine #1 bis

COURTS CHILE FACTORY

Après Nordic Factory en 2014, Chile Factory procède du même principe : quatre jeune cinéastes chiliens forment des binômes avec des réalisateurs d’autres pays (Kenya, Dubai, Japon, Pologne, Iran, France, Israël, Allemagne : c’est beau) pour réaliser quatre courts-métrages. Le résultat est conforme aux attentes, c’est-à-dire inégal. Coïncidence ou cliché mondial, il y a dans chaque court-métrage un trésor à trouver ou un secret à dévoiler. Tantôt merveilleux, tantôt monstreux.

Marea de Tierra de Manuela Martelli et Amirah Tajdin

4.5

Une adolescente désoeuvrée se console d’un chagrin d’amour avec des amies au bord de la mer. Les errances en bord de mer donnent lieu à quelques beaux plans, mais on attend en vain le trésor censé être caché dans les coquillages recueillis par les jeunes filles.

Necesito Saber de Matias Rojas Valencia et Marika Saga

0.1

Une gynécologue fait la rencontre d’une fille de douze ans apparemment enceinte. Elle la ramène chez elle et rencontre sa famille qui habite dans une cabane de l’autre côté de la rivère. S’ensuit une sorte de suspense sordide pour savoir si le père de la fillette est aussi celui du bébé. La gynécologue compatissante finit par se (et nous) perdre dans les bois.

El Llano de la paciencia de Ignacio Rodriguez et Sara Rastegar

5.9

Deux petits vieux dans le désert chilien cherchent des bouts de météorites qu’ils auraient cachés plusieurs années auparavant. L’argument et le paysage absurdes sont propices aux situations et aux répliques comiques bien dosées, jusqu’au plan final, révélation aussi mystérieuse que bricolée.

La Discothèque de Teresa Urgate et Ofir Raul Graizer

1.2

Un vieux monsieur affalé dans le canapé d’une discothèque contemple d’un oeil lubrique les numéros de pole dance qui se succèdent pendant plusieurs longues minutes. Le carton de fin nous assène dans une vaine pirouette que ce lieu, “la discothèque”, fut le théâtre de tortures et de sévices sexuelles dans le Chili de Pinochet.

par Timothée Gérardin
vendredi 15 mai 2015

Accueil > évènements > festivals > Cannes 2015 > Quinzaine #1 bis