Cannes 2009 #7

S Brothers

Quinzaine des réalisateurs

Go Get Some Rosemary de Josh Safdie a été acclamé hier soir samedi 16 à la Quinzaine des réalisateurs. A un an de distance, Josh Safdie monte à nouveau la scène qui avait accueilli son premier film, The Pleasure of Being Robbed, en ce moment en salle à France, co-écrit et interprété par Eleonore, qui y tient aussi un rôle dans Go Get.
Sur scène, Joshua (le frère en haut) a commencé par remercier le groupe de la Quinzaine qui l’avait invité l’année d’avant. Noblesse oblige, mais pas seulement. L’expérience, et notamment la projection du film de Robert Kramer Milestones à laquelle il avait assisté, l’avait marqué, a marqué la réalisation de ce deuxième film en profondeur. Go Get Some Rosemary est parfois parasité par un volontarisme underground agaçant. Il est à la fois moins culotté et plus sincère que le précédent. De Kramer, Safdie a appris à écouter la ville de New York. Le plan de la fin, où le héros qui trimballe ses deux fistons et un frigo sur l’épaule, fonce de plus en plus dans le désespoir, s’envole sur un téléphérique qui ne l’amène peut être pas au paradis, plus probablement à Coney Island, sans doute pas loin du Petit fugitif, est une image marquante.

Josh & Benny Safdie Onstage from Independencia on Vimeo.

Le lendemain, sur le toit de la Quinzaine...

Un grand frigo, too much to bear, trying to make it fun, le petit fugitif, coney island, the rain, the fog

Conversation avec Benny et Joshua Safdie from Independencia on Vimeo.

Have you seen Milestones ?, the political agenda, absolutely, dark memories

Josh & Benny Safdie 2/2 from Independencia on Vimeo.

par Eugenio Renzi, Antoine Thirion
dimanche 17 mai 2009