0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 | ... | 270

Cannes 2012 / Lawless - John Hillcoat (5,3)

dimanche 20 mai 2012

Trop de personnages à présenter, d’accessoires à placer. Le décor est encombré de stars (même le scénariste, Nick cave, en est une) et les stars de leurs costumes et de leurs ecchymoses. Pour ne pas abimer son gilet, Tom Hardy imite Tommy Lee Jones et ne bouge que les yeux. Shia Leboeuf, propre comme un sou neuf, veut parader devant sa petite amie mais, joli détail, il a oublié d’enlever l’étiquette qui orne encore son col. Alignement d’affrontements au sommet, Lawless est comme l’adaptation d’un synopsis trop chargé, le squelette d’une série télé dont on aurait conservé que les multiples climax. Le meilleur du film est dans ses sommaires, bandes-annonces d’un show qu’on ne verra jamais, d’un récit volontiers mythologique qui n’aurait pas à feindre la fièvre pour maintenir éveillé. MP